⚡️Se revitaliser après l’hiver ou “la saison de la vie”⚡️

Le 21 mars est dans quelques semaines et c’est un jour important, car il marque le début du printemps, la saison tant attendue après l’hiver. Elle symbolise la nouvelle vie, mais aussi le soleil, la pousse des fleurs et… La reproduction des oiseaux.

Contrairement à l’Occident, où le printemps commence fin mars, la médecine traditionnelle chinoise estime que le printemps commence le 4 février. Le printemps débute lorsque les éléments commencent à bouger (les graines germent, les jours s’allongent), et c’est cette énergie qui correspond à cette saison. L’organe associé est le foie.

Cependant, à la sortie de l’hiver, de nombreuses personnes manifesteront un certain degré de fatigue, de léthargie, de difficultés digestives, de dépression… qui empêche de profiter pleinement de l’arrivée des beaux jours. On observe aussi régulièrement des réactions allergiques (larmoiement et démangeaisons) qu’on appelle les allergies printanières.

Êtes-vous prêt à revivre le printemps et à profiter de son énergie ?

Pas de panique, préparez-vous pour trouver l’équilibre avec une détox printanière

Comment faire ?

Nous utiliserons des approches naturelles de rééquilibrage propres aux principes naturopathiques pour s’harmoniser avec la saison et ses besoins.

Et bien sûr, notre ami dans ce parcours est le foie : c’est le seul organe capable de se régénérer et de se reconstitué1.

Sa fonction est de décongestionner et de filtrer le sang et joue un rôle important dans les processus immunitaires. Il régule l’énergie et le volume sanguin nécessaires en réponse à l’activité physique.

C’est le moment idéal pour effectuer des cures de détoxification du foie afin d’éliminer les toxines et les graisses accumulées pendant l’hiver.

Pour le ménage de printemps, vous trouverez ci-dessous des conseils pratiques pour soutenir votre foie.

L’alimentation

– Éviter tout aliment industriel autant que possible : la malbouffe, le sucre, les mauvaises graisses, les sucreries, les pâtisseries, les sodas, trop de sel (le citron à la place du sel est un bon compromis), les produits laitiers, les stimulants (café, thé, vin, tabac, etc.) et les médicaments.

– Choisissez des grains entiers sans gluten et des aliments biologiques lorsque cela est possible.

– Consommer les aliments qui supportent la santé du foie comme :

  • L’avocat est riche en glutathion2 (antioxydant puissant) : il stimule la production d’enzymes hépatiques et digestives ainsi que l’activité du foie.
  • Les légumes à feuilles vertes comme le pissenlit3 et l’artichaut4.
  • Les betteraves peuvent aider à la purification du foie (riche en bétaïne5 et B9) qui stimule la production du glutathion.
  • Les aliments contenant du soufre comme6 : brocoli, choux de Bruxelles, choux, chou-fleur et radis.
  • Extrait de chardon-marie7 : Il contient des flavonoïdes, des composés phénoliques et des composés appelés silymarine, qui ont des effets anti-inflammatoires et antioxydants. Les principaux avantages pour la santé de cette plante sont liés à la protection du foie. La silymarine a un effet protecteur sur les cellules hépatiques, contribuant à prévenir les dommages causés par les toxines, les médicaments et l’alcool.

– Mieux vaut éviter la viande rouge ! Mangez des poissons gras (sardines, harengs, maquereaux, etc.) deux fois par semaine et au moins des blancs de poulet.

– La cuisson doit se faire doucement, surtout pas sous pression (autocuiseur) et à haute température. Choisissez par exemple la cuisson à la vapeur.

– faire une cure de détox avec de l’eau citronnée : presser un demi-citron, mettre le jus dans une tasse d’eau chaude (pas bouillante), boire directement chaque matin à jeun pendant 21 jours.

La monodiète

  • La monodiète peut également aider à soulager et à soutenir le travail du foie. Ainsi, lors de cette détox printanière, une à quelques fois par semaine, vous pouvez suivre une monodiète, de préférence avec un légume (carotte) ou un fruit (pomme ou raisin) cru, une salade, ou encore mieux, un jus. Mais pour ne pas vous ennuyer, vous pouvez préparer les repas du quotidien de différentes manières tout au long de la journée : fruits frais, fruits en compotes, fruits secs.
  • Vous pouvez progressivement suivre la monodiète, en ne prenant d’abord qu’un seul repas, puis deux, ainsi de suite.
  • Vous pouvez choisir une journée dans la semaine ou vous pouvez faire une cure d’alcalinisation : une alimentation à base de fruits et légumes alcalins, en limitant les viandes, les céréales, la charcuterie, l’alcool et consommer une tisane alcaline, 3 tasses (ortie ou bardane) par jour pour une bonne hydratation au total d’environ 2 L par jour.

Stabiliser l’heure de sommeil est impératif pour retrouver l’énergie. Se coucher avant 22 h sera idéal. Le travail de désacidification du foie est optimal entre 22 heures et minuit, et seulement lorsque nous dormons. Il est donc important de se coucher entre 22 h et 22 h 30

(23 h maximum) afin d’optimiser le processus de désacidification du foie (et des reins) de l’organisme. Avoir une routine stable permet de gagner en équilibre et permet d’éviter d’hypothéquer les réserves bien fragiles.

La bouillotte chaude

Pour chuchoter votre foie : vous appliquez une bouillotte chaude le soir sur la région du foie pour supporter ses fonctions d’élimination tout en vous procurant un bien-être réchauffant favorisant l’endormissement.

Une activité physique

Marcher une demi-heure par jour, faire du jogging une heure par semaine, nager… En plus de vous faire sortir et de respirer… La pratique de ces activités joue un rôle important dans le processus de défécation et permet d’éliminer les toxines.

Hydrothérapie

D’ailleurs, un bon sauna8 ou hammam aura le même effet  !

Circulation d’énergie

Le foie devient très sensible lorsqu’il est submergé par les émotions, c’est donc le moment idéal pour pratiquer l’acupuncture ou la hijama9 (techniques de ventouses : effet sur l’hyperlipidémie et l’inflammation) pour assurer une circulation harmonieuse de l’énergie et éviter une pression excessive.

Les huiles essentielles

Et bien sûr, adopter une huile essentielle biologique10 tonique pour le foie est très important dans le processus de détoxification hépatique, voilà quelques exemples :

L’huile essentielle de romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis verbenoniferum)11 : riche en verbénone (cétone) à effet antioxydant et protecteur pour le foie. C’est un excellent agent lipolytique qui dégrade les corps gras présents dans le sang et les rend plus faciles à excréter. C’est notamment une solution efficace contre l’accumulation de mauvais cholestérol.

Cette huile reste un grand classique des traitements du foie, on peut la trouver partout au monde.

« Pour un effet détox : son utilisation est majoritairement par voie orale ou cutanée.

2 gouttes dans ½ c. à thé d’huile d’olive pendant 5 jours pendant 3 mois successifs le matin à jeun.

(À éviter pour les personnes épileptiques, les femmes enceintes et allaitantes, les enfants moins de 7ans et formellement contre-indiqués dans les pathologies cancéreuses hormonodépendantes)»

En Amérique du Nord, vous trouvez l’huile essentielle du Thé du Labrador (Rhododendron groenlandicum) : cette plante a été beaucoup utilisée par les Premières Nations pour ses effets anti-inflammatoires régénératifs et décongestionnants du foie. Les feuilles sont préconisées pour agir comme draineur hépatique et régénérateur des cellules

du foie. On s’en est servi pour soigner les intoxications hépatiques d’origine circulatoire, l’insuffisance hépatique, les séquelles d’hépatites virales12. Riche en sabinène, à l’action anti-inflammatoire, elle contient aussi du limonène (antioxydant puissant) qui permet de limiter la dégradation du foie lorsqu’il y a eu absorption de composés chimiques toxiques13.

« Pour l’effet détox : son utilisation est généralement par voie cutanée.

2 gouttes dans 1 c à soupe d’huile d’olive) et appliquer sur la région du foie pendant 21 jours

(à éviter pour les femmes enceintes et allaitantes et enfants moins de 7 ans)».

L’huile essentielle de sapin baumier (Abies balsamea) a des effets drainants supplémentaires : son composant, l’alpha-pinène14, est un décongestionnant circulatoire. Il tonifie la paroi vasculaire et lymphatique, activant ainsi la circulation de l’eau dans le corps. Ainsi, l’huile essentielle de sapin baumier soutient le romarin ou le Thé du Labrador dans l’élimination des toxines.

Pour un effet synergique : on peut prendre l’huile de romarin à verbénone par voie orale et appliquer en même temps l’huile de thé de labrador dilué ou l’huile de sapin baumier par voie cutanée.

Les femmes enceintes on ne vous a pas oublié :

Les cures de désintoxication sont fortement déconseillées pendant la grossesse et l’allaitement.

Profitez de la nature en vous promenant tous les jours, en faisant attention à ne pas solliciter votre foie ou d’autres organes.

Saviez-vous que la nature influence également votre système immunitaire15 ? Ouiii  ! Les arbres et les plantes émettent des composés anti-microbiens volatils.

Cependant, les paramètres liés à l’inflammation et à l’allergie seront également améliorés, tout comme l’activité des cellules immunitaires NK (cellules tueuses naturelles ou lymphocytes).

Une bonne détox de printemps se déroule sur 21 jours.

Bonne détox, les Printaniers  !

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.

Cet article n’a pas pour but de vous empêcher de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni d’arrêter votre traitement.


Références :

1-Hélène Gilgenkrantz. Une seule cellule souche dans le foie : l’hépatocyte ! Med Sci (Paris) 2015; 31 :357–359

2— Li Yun Yuan, Neil Kaplowitz. Glutathion dans les maladies du foie et l’hépatotoxicité. Publication en ligne le 26 août 2008.

3— Effets protecteurs de l’extrait de racine de Taraxacum officinale L. (pissenlit) en phase expérimentale aiguë sur l’insuffisance hépatique chronique. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=taraxacum+officinale+liver

4— Études pharmacologiques de l’extrait de feuille d’artichaut et de leurs bienfaits pour la santé https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26310198/

5— La bétaïne module le stress oxydatif, l’inflammation, l’apoptose, l’autophagie et la signalisation Akt/mTOR dans la stéatose hépatique induite par un déficit en méthionine-choline DOI : 10.1016/j.ejphar.2019.01.043

6— Liang Yan, Yachun Yan. Potentiel thérapeutique du sulforaphane dans les maladies du foie : une revue. DOI : 10.3389/fphar.2023.1256029

7- Yang Z, Zhuang L, Lu Y, et al: Effects and tolerance of silymarin (milk thistle) in chronic hepatitis C virus infection patients: a meta-analysis of randomized controlled trials. Biomed Res Int 941085, 2014. doi: 10.1155/2014/941085

8-Hubbard_Sauna_Detox_with_rescue_workers.pdf

9- Umme Hani and Dr. Md Saleem. Review on cupping therapy (al-hijama): A miraculous alternative system of medicine, which is an unbeatable cure for all ailments. J Pharmacogn Phytochem 2019; 8 (2):2406–2414.

10—L’encyclopédie Des Huiles Essentielles—Alix Lefief

11— Activité antioxydante de l’huile essentielle de romarin (Rosmarinus officinalis L.) et son potentiel hépatoprotecteur. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25002023

12 — Les bienfaits du Thé du labrador (ledum groenlandicum) Par Frédéric Verville

13-Rahim Amini, Masoumeh Asle-Rousta, Safieh Aghazadeh. Hepatoprotective effect of limonene against chronic immobilization induced liver damage in rats Epub 2020 Jun 8.

14-Potentiel thérapeutique de l’α- et β-pinène : un don miracle de la nature. 14 novembre 2019 DOI : 10.3390/biom9110738

15-Andersen L, Corazon SSS, Stigsdotter UKK. Nature Exposure and Its Effects on Immune System Functioning: A Systematic Review. Int J Environ Res Public Health. 2021 Feb 3; 18